12 décembre 2022 | Gestion d'entreprise

5 étapes pour l’intégration d’un nouveau salarié dans le bâtiment 

Gestion d'entreprise

intégration nouveau collaborateur bâtiment

Saviez-vous que 45 % des turn-overs ont lieu dans les 45 jours suivant l’embauche d’un salarié ?

Pire, 1/5 des employés quitteraient leur emploi à cause d’une mauvaise intégration. Les premiers jours d’une nouvelle recrue sont donc cruciaux pour les entreprises.

L’enjeu des professionnels du bâtiment n’est pas d’uniquement trouver les meilleurs salariés, mais aussi de les garder. C’est pourquoi l’accueil d’un nouveau collaborateur est un processus à ne pas négliger. 

Alors, comment réussir l’intégration ou l’onboarding d’un nouveau salarié ? Comment le faire monter en compétences rapidement ? Voici les conseils de Vertuoza.

Étape 1 : Annoncer l’arrivée de la nouvelle recrue

Intégrer une nouvelle entreprise est toujours stressant et intimidant. Il est de ce fait important que le nouvel arrivant se sente accueilli dès ses premiers instants dans vos locaux. Cela lui permettra d’évaluer l’ambiance dans l’équipe afin de s’intégrer plus facilement. 

En informant le personnel de l’arrivée d’un nouveau collaborateur, vous éviterez la gêne de chacun. 

  • Pour cela, envoyez un email à tout le monde ou réunissez-les. 
  • Profitez de cette occasion pour leur annoncer le poste qu’il occupera, ses compétences. 
  • N’hésitez pas à ajouter une dimension personnelle lors de la présentation (parlez par exemple de ses loisirs). 

Plus l’équipe a des informations sur le nouveau collaborateur, plus ils pourront l’accueillir dans des conditions optimales. Ils auront la possibilité de le mettre à l’aise en orientant les conversations vers des sujets qui sont susceptibles de l’intéresser. 

En tant que manager d’équipe, vous êtes la personne la mieux placée pour accomplir cette mission d’onboarding. Mais si besoin, désignez une personne qui se chargera de l’accueil du nouveau collaborateur. Cette personne doit bien connaître l’entreprise. Elle doit aussi être dotée d’une bonne aisance relationnelle. 

Étape 2 : Remettre à la nouvelle recrue les « clés » 

Pour réussir l’intégration de votre nouveau collaborateur dans votre entreprise du bâtiment, remettez-lui dès ce premier jour d’embauche les « clés » pour devenir autonome le plus rapidement possible. Il s’agit entre autres de :

  • Mots de passe ;
  • Codes d’accès aux différents outils de votre entreprise ; 
  • Accès aux messageries électroniques internes ;
  • Présentation de la plateforme de gestion de projet utilisée si le salarié est un gestionnaire (par exemple Vertuoza) ;
  • Modules de formation diverses, etc. 

S’il travaille sur le chantier, vous pouvez lui donner le code de l’alarme, le code de la barrière… En somme, remettez-lui les accès aux systèmes dont il aura besoin au quotidien pour effectuer correctement son travail au sein de l’entreprise. 

Par ailleurs, pensez à lui ouvrir une adresse email professionnelle lui permettant de communiquer efficacement avec ses coéquipiers et les différents services.

Ces petits points sont essentiels pour permettre la bonne intégration du nouveau collaborateur dans votre entreprise du bâtiment.

Étape 3 : Faire connaissance avec l’équipe et l’environnement de travail

Une fois que vous lui aurez remis les clés, présentez-le aux membres de son équipe. Pour cela, organisez un pot de bienvenue, un apéro, un déjeuner ou un afterwork. La bonne ambiance facilite et favorise la communication entre tous.

Durant cette réunion :

  • Invitez le nouveau salarié à se présenter. 
  • Ensuite, ce sera au tour des anciens d’en faire de même. 

En bon manager, vous savez qu’une bonne cohésion entre les équipes est la clé d’une production optimale. Il est ainsi important que tout le monde se connaisse dès le départ pour que la collaboration soit réussie. 

Rencontre avec les différents services

Présentez également le nouveau salarié aux différents services. Non seulement, ceux avec qui il échangera au quotidien (comme le secrétariat ou la RH), mais aussi tous les autres. 

Ici, ne vous arrêtez pas à une simple présentation. Faites une visite avec lui. Cela lui permettra de comprendre le fonctionnement des différents services, les contraintes et les difficultés auxquelles ils sont confrontés, etc. Ainsi, il pourra comprendre pourquoi certains services imposent des règles particulières. 

Visite de chantier

Si le nouveau salarié travaille sur terrain, faites-lui faire une visite de chantier et transmettez-lui les règles de sécurité. Cela inclut :

  • Les règles de circulation des ouvriers et des engins sur le chantier et dans les espaces de stockage ;
  • Les équipements de protection individuelle (ÉPI) obligatoires sur le terrain ;
  • Les gestes à adopter en cas d’accident pour éviter les paniques ;
  • Le fonctionnement des matériels de protection et de secours, comme les extincteurs ;
  • Les accès au chantier et aux postes de travail pour faciliter l’organisation des secours.

Par ailleurs, montrez-lui le signe distinctif des sauveteurs-secouristes sur le chantier. Commenter l’affiche « en cas d’accident… » présente sur le chantier. Ensuite, présentez-lui le poste de travail : l’environnement, les risques, les moyens mis en place pour la prévention des risques et la gestion de la sécurité…

Au cours de cette première visite, la nouvelle recrue accompagne principalement son supérieur et le regarde travailler. Le principe est qu’elle vous observe simplement, sans donner son avis pour modifier ou améliorer les règles. Le but est de lui faire comprendre vos processus sur le terrain, de lui faire connaître l’existant. 

Après, c’est au nouvel arrivant d’exécuter les tâches et à vous d’observer. Même si vous constatez des erreurs, n’intervenez pas immédiatement. Attendez la fin de la journée pour débriefer sur les points rencontrés sur le terrain. Félicitez-le sur les choses qu’il a bien faites. Et dites-lui les choses sur lesquelles il a du mal et comment les améliorer. En somme, expliquez-lui ce que vous attendez de lui.

Étape 4 : Donner au nouveau collaborateur le livret d’accueil

Le livret d’accueil est une sorte de carnet qui résume toutes les informations pratiques et administratives à connaître au sein de l’entreprise du bâtiment. 

Il permet aux nouveaux collaborateurs de connaître les habitudes de la société et la façon de travailler.

D’une manière générale, le livret d’accueil mentionne différentes informations comme :

  • L’entreprise : présentation, activité et organisation ;
  • Le règlement interne ;
  • Les droits des salariés : les réglementations en vigueur dans l’entreprise sur les congés, les absences, les retards…,
  • Les règles en matière d’hygiène et de sécurité ;
  • La documentation sur la CSE (comité social et économique) ; 
  • Les horaires et les conditions de travail ;
  • Les différents services en place ;
  • L’organigramme de votre entreprise ;
  • Les dates et événements majeurs de la vie de société.

Toutes ces informations permettront au nouveau collaborateur d’assimiler rapidement la culture d’entreprise. 

Quoi qu’il en soit, les chefs d’entreprise du bâtiment se doivent d’assurer la sécurité et de protéger la santé des travailleurs, y compris ceux qui sont en CDD et en intérim. Cela se passe généralement par des actions d’information et de formation sur le fondement des principes généraux de prévention. 

Étape 5 : Faire un suivi de son accompagnement 

Quelques jours après l’embauche, demandez au nouvel arrivant s’il a eu le temps de lire le livret d’accueil, s’il l’a bien compris. Si ce n’est pas le cas, prenez le temps de le lui réexpliquer ou sollicitez l’aide de son responsable direct pour le faire.

Demandez-lui également comment il se sent dans l’entreprise, avec l’équipe. Comment trouve-t-il les outils ? 

Après quelques jours, prenez le temps de faire un débriefing avec le nouveau collaborateur à propos de son ressenti sur ses premiers jours, afin de récolter son avis sur votre société, vos process,…

Dans tous les cas, l’accueil d’un nouveau collaborateur dans le bâtiment est une étape stratégique pour les entreprises afin de réussir le recrutement. Une bonne préparation et un accompagnement sur la durée permettent de l’intégrer dans l’entreprise dans de bonnes conditions.

Toutefois, ce processus ne s’arrête pas là. Votre objectif étant d’avoir des collaborateurs efficaces, évaluez le nouvel arrivant au plus tard trois mois après son embauche. L’idée est de savoir s’il s’est bien intégré dans l’entreprise et s’il est autonome dans son travail, dans l’utilisation des outils internes… 

De l’autre part, une formation continue est la clé pour accroître la performance et la productivité de votre entreprise du bâtiment. Cela vous aidera aussi à travailler en sécurité sur le chantier. Pour information, sachez que Vertuoza forme vos équipes à l’utilisation du logiciel pour qu’elles soient autonomes. Alors, n’hésitez pas à demander notre appui en cas de besoin. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Soyez prévenus des nouveautés Vertuo+

Voir +

Episode 2 - Decouvrir les besoins du client
présenter un supplément en cours de chantier