12 décembre 2022 | Gestion d'entreprise

Comment être un bon manager dans le bâtiment ?

Gestion d'entreprise

management bâtiment

Le manager est le garant de la réussite de l’entreprise. Dans le bâtiment, ce chef aux multiples casquettes doit tenir compte des spécificités de son équipe et des réalités du terrain pour atteindre les objectifs du projet. C’est-à-dire : livrer l’ouvrage dans les délais et satisfaire les clients. 

C’est donc un poste qui demande beaucoup d’investissement, de bienveillance et une grande implication sur les chantiers.

Vous voulez en savoir plus ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le management dans le bâtiment.

Les rôles et les missions d’un manager dans le bâtiment

En tant que manager dans une entreprise du bâtiment, vos objectifs sont multiples. À savoir entre autres :

  • Optimiser les dossiers ;
  • Garantir la qualité de l’ouvrage ;
  • Respecter les délais ;
  • Motiver vos collaborateurs ;
  • Veiller au bien-être de chacun ;
  • Avoir une bonne relation avec les clients ;
  • Satisfaire les clients.

Pour ce faire, vos rôles et missions incluent :

  • La pratique de l’écoute active et de la formulation positive ;
  • La distribution efficace d’informations (que ce soit sur ou hors du chantier) ;
  • La vérification de la qualité de transmission de l’information.

Pour aller plus loin, vous devez également :

  • Adopter le style managérial le plus adapté (directif, persuasif, participatif, délégatif) ;
  • Identifier les compétences de chacun et définir ses responsabilités en fonction ;
  • Coordonner l’équipe, la gérer et l’animer ;
  • Accompagner chacun pour l’atteinte des objectifs fixés ;
  • Gérer les relations professionnelles conflictuelles en favorisant la cohésion et l’entraide ;
  • Optimiser la résolution de problème ;
  • Savoir prendre les bonnes décisions, quelle que soit la situation ;
  • Apprendre aussi à déléguer lorsqu’il le faut.

Quelles sont les qualités d’un bon manager dans le bâtiment ?

Manager une équipe, aussi bien dans le bâtiment que dans un autre secteur, ne s’improvise pas. D’ailleurs, personne ne naît manager. Ça s’apprend ! Néanmoins, voici quelques pistes offertes par Vertuoza pour vous aider à être un bon manager. 

Être bienveillant à l’égard de ses collaborateurs

Un chantier est un travail d’équipe. Pour que le projet se déroule dans de bonnes conditions et que la livraison ait lieu dans les délais convenus, chacun doit exceller dans ses tâches. En tant que premier responsable de votre équipe, vous devez attribuer à chacun de vos ouvriers des missions en accord avec ses compétences.

Cela implique que vous les connaissiez : leur spécialité, leurs expériences, les tâches sur lesquelles ils sont à l’aise, leurs atouts et leurs points faibles, etc. À titre d’exemple, si vous confiez des missions complexes et techniques à un apprenti en formation ou à un débutant, le travail risque de prendre plus de temps. C’est d’autant plus vrai si un autre membre plus expérimenté de votre équipe professionnelle doit repasser là-dessus pour corriger les erreurs. 

En plus de garantir la réussite du projet (qualité, délai et satisfaction du client), vous contribuez donc à l’épanouissement professionnel de vos ouvriers en vous montrant bienveillant. Pour y arriver, pensez aux astuces suivantes. 

  • Débriefer avec les ouvriers sur les tâches accomplies durant la journée. Vous pourrez ainsi analyser les forces et les faiblesses de chacun et les faire monter en compétences.
  • Convoquez-les régulièrement à un entretien individuel et discutez avec eux de leurs attentes, leurs objectifs dans les prochains mois ou prochaines années, ce qui leur manque pour être heureux au travail… En somme, communiquez avec vos ouvriers. 
  • Faites-leur passer des tests de personnalité. Cette pratique est très courante dans les startups, mais vous pouvez aussi l’appliquer dans votre entreprise du bâtiment. Grâce au résultat du test, vous saurez comment travailler avec chacun d’entre eux.

Par ailleurs, vous pourrez partager des moments de détente avec vos collaborateurs. Vous pouvez par exemple organiser un déjeuner ensemble une fois par projet, faire un afterwork à la livraison d’un chantier ou des événements de ce genre. Se voir en dehors du cadre de travail renforce effectivement le lien d’appartenance à l’entreprise.  

Être à l’écoute des besoins de son équipe

L’évolution de carrière dans la construction, le bâtiment et les travaux publics est plus tangible qu’ailleurs. Pour motiver vos ouvriers à rester dans l’entreprise et les faire monter en compétences, faites-leur suivre régulièrement des formations. 

Non seulement ils développeront de nouveaux savoir-faire, mais ils seront également plus autonomes dans leur tâche quotidienne. Cette montée en compétences des ouvriers aura bien entendu des répercussions positives sur l’entreprise : performance, notoriété, marge, etc. 

Les entreprises du bâtiment peuvent financer la formation de leurs ouvriers grâce à de nombreux dispositifs mis en place.

Veiller au bien-être des ouvriers

Cela implique les conditions de travail (mise à disposition d’une base de vie, disponibilité des matériaux…) et les relations entre les ouvriers. 

En tant que premier responsable de votre équipe, votre rôle est de faire en sorte qu’elle soit soudée. Ainsi, il vous appartient de détecter les signes de conflit et de trouver des solutions efficaces pour les résoudre. 

Autrement, vos ouvriers risquent des problèmes psychosociaux comme le stress, la fatigue, la démotivation, le burn-out, etc. 

Être humble et participer au chantier

Aujourd’hui, les mœurs ont évolué. Le manager assis sur son bureau 8 ou 9 heures par jour, plongé dans les paperasses administratives ou la comptabilité, un café à la main est révolu. Pour être un bon manager dans le bâtiment, vous devez connaître les réalités du terrain. Et pour cela, vous devez vous y impliquer personnellement.  

Bien entendu, vous n’aurez pas les mêmes rôles que vos collaborateurs. Votre mission principale est de vous assurer que le chantier se déroule dans les délais fixés dans le devis. Alors, rendez-vous régulièrement sur le chantier afin de vérifier l’état d’avancement des travaux. 

Grâce à ces descentes régulières sur le terrain, vous saurez les éventuels obstacles et les imprévus qui risquent de retarder l’ouvrage. Vous serez ainsi en mesure de chercher rapidement les solutions adéquates. Lorsque vous n’êtes pas sur le chantier, vous pouvez aussi vous servir des infos centralisées sur Vertuoza pour suivre en temps réel l’évolution de vos chantiers.

La formation, gage d’un management de qualité dans le bâtiment

Comme on l’a vu, le métier de management dans le bâtiment demande beaucoup de qualités, car ses rôles sont multiples. Il doit à la fois maîtriser les rouages techniques du métier et les formalités administratives. 

Une formation régulière est donc indispensable pour devenir un bon manager. Le but de ces formations est de vous apprendre à gérer des missions managériales ainsi que des missions techniques. À terme, vous aurez toutes les connaissances nécessaires pour atteindre le niveau d’exigence requis dans le bâtiment. 

D’ailleurs, les formations théoriques et pratiques en management dans le bâtiment abordent de nombreuses thématiques :

  • Management des équipes : les mobiliser et les piloter pour tout type de chantiers ;
  • Management du risque (afin d’être capable de trouver les solutions stratégiques et opérationnelles adaptées à chaque situation) ;
  • Maîtrise des chantiers sensibles grâce à des méthodes d’acceptabilité, ce qui permet d’éviter les recours ;
  • Gestion des conflits ;
  • Mise en place de projet ;
  • Animation de réunions de chantier ;
  • BIM ou Building Information Management (il facilite la faisabilité de projets de construction). 

Cette liste est non exhaustive. Les thématiques dépendent aussi des organismes de formation que vous choisissez. Selon vos disponibilités, vous pouvez suivre les cours en présentiel ou à distance. 

Par ailleurs, afin d’être en phase avec l’évolution constante des réglementations, des normes environnementales et des normes techniques dans les domaines de la construction, du bâtiment et des travaux publics, les formations sont également axées sur :

  • Les normes BBC ;
  • Les réglementations thermiques RT 2012 et RT 2020 ;
  • Le développement de l’écoconstruction.

Qui peut suivre une formation en management pour le bâtiment ?

Le bâtiment est un domaine vaste et large. Tous les corps de métiers ont besoin d’un bon manager. Et grâce à leurs expériences sur le chantier, de nombreux travailleurs peuvent prétendre aux métiers du management de la construction. 

Mais alors, qui sont-ils ?

Les professionnels de la construction

On retrouve :

  • Le chef de chantier ;
  • Les cadres de chantier ;
  • Les conducteurs de travaux ;
  • Les maîtres d’œuvre ;
  • Les artisans.

Le secteur de la conception

On retrouve :

  • Les urbanistes ;
  • Les architectes. 

Les services techniques

On compte :

  • Les organismes de contrôle ;
  • Les conseillers en infrastructures ;
  • Les organismes de certification. 

Le métier de management dans les domaines de la construction, du bâtiment et des travaux publics est généralement une évolution de carrière. En effet, on devient leader après des années d’expérience dans le métier. D’ailleurs, au fil des années, le chef d’équipe pourra prétendre à encore plus de responsabilités et devenir dirigeant. 

Les méthodes et outils pour bien manager dans le bâtiment

Pour manager efficacement votre équipe, vous avez à votre disposition plusieurs outils.

Les entretiens annuels 

Ils ont pour but de faire le bilan de chacun de vos collaborateurs. Ils vous permettent aussi d’identifier ceux qui ont besoin d’une formation pour maintenir leur employabilité ou monter en compétences. Les demandes de formation seront ensuite soumises au service des ressources humaines pour validation.

Le baromètre d’engagement express

Il s’agit d’un questionnaire pour mesurer l’engagement et la motivation de vos collaborateurs sur une échelle de 1 à 10. Le but est de connaître le sentiment de chacun d’entre eux à l’instant T et d’adapter votre style managérial en conséquence.

Cet outil permet également de gérer les absences qui se multiplient ou le turn-over qui augmente.

Le visual management 

Cette méthode a pour objectif de suivre l’avancement d’un projet. Elle consiste à attribuer un post-it de couleur différente pour chaque étape réalisée. Le visual management est surtout utilisé dans le cadre de grands projets qui nécessitent les partages de connaissances et de bonnes pratiques de vive voix. 

Les logiciels en ligne 

Les outils ERP font aujourd’hui partie intégrante du secteur de la construction. Les entreprises du bâtiment commencent en effet à comprendre l’enjeu de la digitalisation dans les processus de travail.

Grâce aux solutions en ligne, les professionnels du bâtiment gagnent en efficacité tout en réduisant leurs coûts logistiques. 

Vertuoza propose notamment plusieurs fonctionnalités. Notre logiciel de gestion de chantier en ligne s’adresse exclusivement aux professionnels du bâtiment. Vous pouvez donc vous en servir pour coordonner les chantiers, les communications et les ressources (matérielles, humaines et financières). 

Grâce à la plateforme ouvriers, vous faites passer les informations plus vite. Par ailleurs, des modules vous permettent d’intégrer des notes et des photos à chaque étape du chantier. ça aide au  suivi optimal de l’équipe.

Soyez prévenus des nouveautés Vertuo+

Voir +

Episode 2 - Decouvrir les besoins du client
présenter un supplément en cours de chantier