5 décembre 2022 | Gestion d'entreprise

7 clés pour une sous-traitance réussie dans le bâtiment

Gestion d'entreprise

sous-traitance bâtiment

Le recours au contrat de sous-traitance est très courant dans tout projet du bâtiment. Son principal but est de déléguer une partie ou la totalité d’un marché. En plus, il vous donne accès à des compétences que votre entreprise n’a peut-être pas en interne. 

Pour un secteur particulièrement exposé à la concurrence comme celui du bâtiment, il est toutefois normal de se demander si la sous-traitance en vaut la peine. Eh bien, sachez que faire appel à une entreprise sous-traitante présente toujours des avantages. A condition de s’y prendre de la bonne manière…

L’objectif est simple : recruter le sous-traitant idéal. Cela permettra à votre entreprise de réussir chaque projet dans les délais imposés et dans le respect de la qualité attendue par le client.

Pour mettre de l’ordre dans vos contrats de sous-traitance et assurer que tout se déroule sans encombre, Vertuoza met à votre disposition les 7 astuces suivantes. 

1. Établir un processus de recrutement rigoureux

Réussir un recrutement dans le BTP passe par quelques étapes clés. Mais l’étape principale consiste à la mise en place d’un processus normalisé pour chaque embauche. Dans le cadre d’un contrat de sous-traitance, le même principe s’applique. C’est-à-dire que vous devez procéder de la même manière que lorsque vous voulez intégrer une autre personne à votre équipe interne.

Dans tous les cas, la mise en place et l’exécution d’une bonne stratégie de recrutement offrent plusieurs avantages dans le cadre de n’importe quel projet du bâtiment. Cela vous permettra entre autres de :

  • Cibler en amont les compétences et corps de métier à mobiliser ;
  • Identifier et segmenter rapidement les ressources disponibles (en fonction du type de contrats, prestations, services ou chantiers) ;  
  • Déterminer le degré de conformité des sous-traitants potentiels ;
  • Avoir une garantie quant aux zones d’intervention des sous-traitants ;
  • Mettre de l’ordre dans votre liste de candidats principale ;
  • S’assurer d’ores et déjà de la qualité d’exécution en cours de chantier.

Tout cela contribuera à la simplification de votre recherche du sous-traitant. Vous serez en mesure d’accélérer le processus, sans pour autant lésiner sur la qualité du recrutement. À noter qu’un bon processus de recrutement BTP s’aligne sur les exigences de compétences (savoirs, savoir-faire et savoir-être), mais aussi de qualifications requises pour satisfaire les attentes du maître d’ouvrage.

2. Poser les bonnes questions avant d’embaucher et de sous-traiter

Quand on est entrepreneur du bâtiment, le flux de travail peut parfois être très pesant. Dans ce contexte, faire appel à un sous-traitant pour lui confier une part de votre marché confère de nombreux avantages. Mais bien évidemment, il ne s’agit pas de faire appel à n’importe qui en vue de lui confier l’exécution d’un travail donné. 

Pour que la mise en place de ce contrat reste pertinente, il faut impérativement que l’entreprise sous-traitante apporte de la valeur ajoutée au chantier. 

C’est justement la principale raison pour laquelle vous devez déterminer lors de la première entrevue si les prestations et services proposés par le sous-traitant seront un plus. Avant de passer à la prochaine étape, posez-lui donc les questions suivantes : 

  • Peut-il prouver la qualité de travail qu’il prétend avoir ?
  • Dispose-t-il de l’expertise nécessaire pour vous aider à atteindre vos objectifs ? 
  • De quelles qualifications dispose-t-il pour assurer une bonne exécution du travail ?
  • Comment se déroule son processus de gestion de projet ?
  • Comment entend-il superviser le travail sur le chantier ?
  • Quels seront ses disponibilités et ses horaires de chantier ? 
  • Peut-il assurer la réception des travaux dans les délais impartis ? 
  • Quelles sont ses références ? 

En fonction des réponses du sous-traitant, vous aurez la garantie ou non de satisfaire les exigences de votre client sur un projet précis. Ces questions ont d’autant plus d’intérêt si vous devez choisir entre plusieurs entreprises du BTP. 

Bien entendu, vous pouvez recruter plusieurs sous-traitants pour jongler entre vos chantiers, sans faire l’impasse sur la qualité du travail et de l’ouvrage fournis. Mais le principal objectif sera toujours de sélectionner des sous-traitants partageant les mêmes valeurs que vous. 

3. Recruter le sous-traitant correspondant à votre image

Les entreprises proposant des services et prestations de sous-traitance sont nombreuses. Le contrat de sous-traitance prend d’ailleurs différentes formes dans le BTP et présente divers avantages en fonction de cela. Mais recruter une entreprise en adéquation avec votre image de marque sera la garantie pour vous d’un chantier réussi. Vous assurez par la même occasion la réception des travaux dans les délais. 

L’image de marque dans le bâtiment revêt une importance capitale. Lorsqu’elle est mal gérée, vous pouvez perdre des clients. Ce qui impactera sur votre chiffre d’affaires. Sans parler de la perte de contrôle sur la qualité de vos chantiers et de l’ouvrage livré. 

Alors, pour que les entreprises auxquelles vous faites appel envoient toujours le bon message aux clients finaux, pensez à ces 6 règles de gestion de contrats de sous-traitance. 

  1. Faites appel à des sous-traitants autonomes. 
  2. Adressez-vous à des entreprises présentant des conditions de travail saines et équitables lors de l’exécution des travaux. 
  3. Assurez-vous que les entreprises en question sont conformes aux dispositions du droit de travail (en particulier à l’égard de la loi sur la santé et la sécurité sur les chantiers). 
  4. Vérifiez leur travail passé pour juger le respect des tâches, devoirs et obligations auxquelles elles devaient se soumettre. Renseignez-vous sur la satisfaction des anciens clients de chaque entreprise candidate pour ce faire. (Était-elle toujours en mesure d’honorer ses contrats et ses délais ?) 
  5. Vérifiez que les sous-traitants sont en accord avec leurs responsabilités vis-à-vis des législations et règlements en vigueur. (Leur équipe est-elle notamment formée aux différentes normes dans le secteur du bâtiment ?)
  6. Enfin, les entreprises de sous-traitance disposent-elles des outils de travail nécessaires pour une bonne exécution du travail ? 

Une fois que vous avez déterminé la pertinence principale de chaque entreprise sous-traitante, vous serez en mesure de faire un choix judicieux. 

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à établir le contrat de travail.  

4. Dresser une charte de bonnes pratiques

Pour un entrepreneur du bâtiment, réussir ses contrats de sous-traitance ne se limite pas uniquement au processus de recrutement. En réalité, vous devez également vous assurer de la bonne exécution du chantier à l’étape travaux. Ici, établir une charte partenariale de bonnes pratiques fournit un lot d’avantages. 

Ce document vous permettra entre autres de : 

  • Encourager les entreprises de bâtiment utilisatrices face à l’adoption de mesures de travail strictes pendant la durée de la prestation (respect des règles de sécurité, conditions d’encadrement, adéquation du travail confié, respect des délais pour la réception de chantier, etc.) ;    
  • Clarifier les dispositifs juridiques existants (précisant surtout les obligations du sous-traitant) ;
  • Sensibiliser aux évolutions réglementaires ;
  • Développer une approche d’échanges globale pour un chantier réussi ; 
  • Anticiper les difficultés organisationnelles et de trésorerie ; 
  • Veiller à l’exécution des engagements par rapport au contrat de sous-traitance (plus particulièrement au niveau des garanties, des modalités et des délais de paiement) ;  
  • Assurer la continuité de l’activité de votre entreprise BTP.

Vertuoza met d’ailleurs à disposition de tout entrepreneur du bâtiment une charte type pour que vous ne perdiez pas de temps dans son établissement. Celle-ci sera disponible à tout moment pour tous les intervenants du chantier (phase préparatoire, suivi des travaux, gestion des finances et contrôle des engagements de l’entreprise sous-traitante). 

 5. Construire une proposition de valeur

Créer une proposition de valeur efficace s’accompagne de plusieurs avantages. Elle vous permet par exemple de convaincre les clients potentiels et, ainsi, de gagner des chantiers. Elle joue aussi un rôle primordial dans le cadre d’une sous-traitance BTP. En effet, la question se pose toujours lorsqu’un entrepreneur du bâtiment décide de faire appel à un sous-traitant : n’existe-t-il pas un risque que le sous-traitant vous « vole » vos clients ? Eh bien, le risque zéro n’existe pas. Par contre, vous pouvez très bien contourner cette problématique. Comment ? Tout simplement en respectant 3 caractéristiques principales : 

  • La pertinence de vos offres (comment pouvez-vous aider vos clients dans son projet ?) ; 
  • La spécificité de vos prestations (que gagnent vos clients en faisant appel à vos services ?) ;
  • L’exclusivité de vos services (en quoi vos offres sont-elles uniques ?). 

C’est simple. Lorsque vous montrez au maître d’ouvrage que vous vous occupez très bien de son projet en particulier, vous avez la garantie qu’il reste avec vous. Le problème de concurrence avec le sous-traitant est ainsi résolu en grande partie. 

Alors, que faire concrètement pour que le contrat de sous-traitance n’empiète pas sur l’activité principale de votre entreprise ? Privilégiez : 

  • La mise en place d’une politique de communication transparente et constante ; 
  • Le respect de vos obligations (notamment en ce qui concerne les délais de réception de travaux) ; 
  • La qualité du travail/des services et le professionnalisme sur le chantier. 

Une autre astuce simple à cet égard consiste à faire d’un client fidèle l’ambassadeur de votre entreprise. 

Quoi qu’il en soit, le secret pour tirer profit d’un contrat de sous-traitance (sans pour autant courir le risque de perdre des clients) est de toujours prendre soin de chaque maître d’ouvrage avec lequel vous travaillez.

En outre, la problématique de la concurrence avec les sous-traitants ne se posera même pas si vous sélectionnez dès le départ le bon profil. 

6. Respecter la charte de bonne conduite 

Le principal atout d’une charte pour votre entreprise de BTP réside certainement dans le fait qu’il s’agisse d’un guide. Elle sera la base pour renseigner votre équipe interne sur les objectifs de l’entreprise, le droit des salariés, mais aussi les obligations de chacun. 

Vous pouvez aussi mettre à disposition des sous-traitants cette charte pour leur rappeler ce que vous attendez d’eux et inversement. Cela vous permettra d’uniformiser les règles de vie sur vos chantiers. Sans oublier qu’elle contient l’ordre de mission qui fixe notamment la durée du chantier, la nature des prestations demandées aux sous-traitants et les modalités de paiement.  

Cependant, elle sert aussi de référence principale pour que, vous-même, vous adoptiez un comportement d’entreprise responsable. Alors, respectez vos obligations quant à : 

  • La prise en compte de vos responsabilités légales ; 
  • La ponctualité et la gestion de sécurité sur le chantier ; 
  • Le respect des délais de réception de travaux et des échéances de paiement ; 
  • La considération des modalités de décompte du temps estimé ; 
  • Le suivi adéquat du chantier ;
  • L’accompagnement du maître d’ouvrage dans ses demandes, mais aussi de vos sous-traitants ; 
  • La communication de tout contrat de sous-traitance au maître d’ouvrage ; 
  • La transparence sur les avenants et les prix… 

Tout cela contribuera à la réussite de vos chantiers, à la satisfaction de vos clients et donc aussi à l’élimination du risque de concurrence avec les sous-traitants. 

7. Communiquer de façon efficace sur le chantier 

Sur tous les chantiers BTP, l’échange d’informations doit être fluide et transparent. En réalité, rien ne remplace l’efficacité d’une bonne stratégie de communication sur n’importe quel projet du bâtiment. Cela permet par exemple de renforcer la cohésion au sein de votre entreprise, mais aussi de partager les plannings et les obligations dans le cadre d’un contrat de sous-traitance.

De l’autre part, elle assure aussi une bonne relation client. Si vous êtes constamment en contact avec le maître d’ouvrage, vous serez plus à même de le rassurer quant à l’évolution du chantier. Ce qui vous permettra de mieux fidéliser vos clients sur le long terme. Alors, pensez à des gestes simples comme :

  • L’élaboration d’un rapport après chaque visite de chantier (envoyez une copie au maître d’ouvrage) ;
  • L’organisation régulière de réunions de chantier (elles constitueront un rendez-vous ponctuel où vous rencontrez tous les intervenants du chantier) ;
  • Le respect de vos responsabilités et obligations quant à vos employés, vos sous-traitants et vos clients. 

En résumé, une bonne gestion de vos contrats de sous-traitance vous aidera à réussir vos chantiers, tout en fidélisant vos clients. De quoi assurer par la même occasion la pérennité de votre activité !

Soyez prévenus des nouveautés Vertuo+

Voir +

Episode 2 - Decouvrir les besoins du client
présenter un supplément en cours de chantier